Le Tour de La Manivelle

Résumé du projet

Un ensemble de 22 séances photos, réalisé à l’occasion d’un projet artisitique personnel : un tour de France de la photo de modèles.

Réalisé durant l’été 2015, ce projet a pour fil conducteur un tour de France, entrepris dans le but d’aller à la rencontre de modèles de diverses régions. Son objectif principal est l’expérimentation d’approches variées de la photographie de modèle afin de faire émerger petit à petit un langage visuel mieux défini et plus personnel. Une démarche dans laquelle la variété des profils et des situations autant que l’inconnu des environnements servant de cadre à chaque séance poussent à la recherche et invitent à l’improvisation.

Par ailleurs, afin de renforcer la faculté d’adaptabilité à ces multiples contextes, l’organisation de ce tour a suivi un schéma particulier : si le parcours et le calendrier étaient presque entièrement établis avant mon départ, j’ai en revanche choisi de ne rechercher et contacter les modèles qu’en cours de route quelques jours auparavant ou parfois même la veille de la séance, mais aussi de ne me déplacer qu’en covoiturage en réservant des trajets peu de temps à l’avance, ainsi que de m’héberger grâce au principe de couchsurfing. Une sorte de mise en condition qui, en plus de réduire le coût de l’aventure, me permettait de stimuler la créativité.

Intégralement réalisées au cours d’une période de 5 semaines à l’été 2015, 22 shootings se sont ainsi succédés au cours de mon parcours. A Nantes, Bordeaux, Toulouse, Perpignan, Montpellier, Nîmes, Fréjus, Cannes, Nice, Annecy, Lyon, Metz, Lille, Paris, Caen et Rennes, j’ai donc rencontré des modèles féminins avec qui j’ai pu produire plusieurs milliers d’images. Par temps ensoleillé, face à l’orage grondant ou sous une averse, au milieu des grands boulevards ou sur les pavés de petites rues, en plein centre-ville, sur le sable des plages, entre les rochers ou même dans l’eau, dans la chaleur intime d’un appartement ou dans la froideur obscure d’un grotte, chaque situation a été l’occasion d’un nouveau jeu basé également sur l’exploitation d’un échange marqué par la personnalité de chacune. Au retour, plus d’une année a été nécessaire pour visionner, sélectionner et développer sur Lightroom et Photoshop les images qui constituent le corpus final à partir des fichiers bruts de format RAW obtenus lors des séances.